Redistribution solidaire

Depuis sa création en 2011, la ressourcerie de la Petite Rockette a construit un réseau de distribution solidaire bâti pour approvisionner les acteurs locaux en biens de première nécessité qu’ils ont la charge de distribuer aux personnes dans le besoin. Parmi ce réseau on compte de nombreuses structures franciliennes d’accompagnement et d’accueil local (CHRS, CASVP, CASS, CASO, CAARUD, maternités…).

Depuis trois ans l’association a souhaité développer une activité de vestiaire en direction des plus démunis.

Sur les recommandations de travailleurs sociaux les personnes viennent à la ressourcerie pour se fournir gratuitement de biens de première nécessité : notamment des vêtements en bon état, du matériel de puériculture et des jouets pour les parents ou futurs parents en difficulté, du matériel d’hygiène…

Il est important pour nous que cette démarche s’inscrive dans un cadre plus large d’accompagnement des personnes afin de pouvoir répondre au mieux à leurs besoins.

Ainsi, nous n’acceptons que très rarement des personnes qui ne sont pas munies d’un courrier d’accompagnement, garant pour nous d’un suivi social complet.
Le vestiaire s’adresse à des personnes et des familles en difficulté, à titre de dépannage, le plus souvent dans l’urgence. Il s’inscrit dans le dispositif de la veille sociale et fonctionne toute l’année à des heures et jours précis, 4 fois par semaine. C’est un service gratuit. Les personnes peuvent emporter plusieurs tenues, chaque objet donné fait l’objet d’une pesée et nous permet donc d’avoir une traçabilité des flux sortants.

En 2014,

une tonne de matériel a été redistribuée.

En 2015,

nous avons pu observer une très forte augmentation de cette redistribution; en effet, nous avons atteint un peu plus de 10 tonnes pour une moyenne mensuelle de 874,8 kg et 65 bénéficiaires.
On a pu constater alors une augmentation notable des demandes .manant de femmes seules avec enfants en très bas âge (beaucoup de femmes enceintes sans ressources) pour des trousseaux de naissance, du matériel de puériculture (poussettes, layettes etc) de première nécessité.

En 2016,

c’est 25 tonnes qui ont été redistribuées à 1482 personnes (124/mois) orientées par plus de 28 structures d’accompagnement social.
Parmi ces bénéficiaires, 332 étaient des femmes avec enfants (2,2 tonnes) orientées par 4 hôpitaux (Tenon, Bichat, Necker et Trousseau), 1 CHU (Emmaüs familles St Marcel) et un CASO (Aurore P.le des Femmes).

Depuis Janvier 2017,

on constate déjà 215 femmes avec enfants bénéficiaires soit une augmentation de 55 % par rapport à 2016 sur la même période.